Voyages en Terres Sacrées en Inde, Népal et Tibet


Zambouling est une association loi 1901 qui organise des voyages "différents" afin de faire découvrir le Bouddhisme Tibétain ainsi que les cultures Tibétaines, Indiennes et Népalaises (quelques notes sur le pèlerinage au Kailash).

Zambouling propose ses services -

    - aux personnes qui ne parlent pas ou très peu anglais   

   -  aux personnes qui ne désirent pas partir seules
    -  à ceux qui ont envie de découvrir le bouddhisme en Inde, au Népal et au Tibet
    -  à ceux qui ont envie de voyager différemment

Plusieurs formules vous sont proposées : 

    • voyages sur les lieux de culture Bouddhiste
    • treks  et randonnées d’un niveau accessible à tous
    • rencontres avec les populations locale
    • participation à des enseignements bouddhistes avec traduction de l’anglais au français (la plupart du temps les enseignements sont donnés en tibétain avec une traduction pour la population occidentale en anglais
    • sur demande : pratique quotidienne du yoga et de la méditation


Et aussi : vos voyage à la carte !


Nous organisons pour vous votre séjour en Inde ou au Népal, sans accompagnateurs, que vous soyez un groupe ou seul. contactez nous!

Nouveauté : les départs permanents pour le Mustang -

Agissant comme intermédiaire avec des équipes locales, Zambouling facilite les voyages orientés vers la philosophie bouddhiste, propose des séjours différents, en petits groupes, dans un esprit de rencontres, d’échanges, de découverte spirituelle et de soutien aux populations locales.

Les voyages sont ouverts à tous, bouddhistes comme non bouddhistes, les formules s’adaptant aux sensibilités et engagements de chacun.

Consultez notre page facebook : 

https://fr-fr.facebook.com/Zambouling

pour y  retrouver nos albums photos et les actualités du jour!  

Le Mt. Kailash étant une de nos destinations phares, voici quelques mots à propos de cette montagne sacrée : 


La région du Kailash

 Le Mt. Kailash, la montagne sacrée pour les Boudhistes tibétains est considérée comme étant le centre de l’univers. Elle est situé dans le Tibet occidental.  Pour beaucoup elle représente l’image du stoupa. du chorten primordial.
Le Mt. Kailash, bien qu’étant la montagne sacrée la plus vénérée au monde est également la moins visitée. Révérée par quatre religions qui comptent plus d’un milliards de personnes, elle est visitée par seuleument quelques milliers de personnes chaque année.

La cosmologie est les mythes de l’Hindouisme, du Jaïnism et du Boudhisme se réfère au Mt Kailash comme étant le mythique Mt. Meru, l’Axis Mundi, le centre et l’origine de l’univers entier.
Cette montagne était déjà une légende bien avant que les récits épiques du Ramayana et du Mahabharata soient écris. Le Mt. Kailash est tellement gravé dans les mythes de l’Asie ancienne que pour beaucoup il représente un des lieux au monde le plus chargé cosmiquement.
 
Géologiquement parlant , le Mt. Kailash a été formé il y a plus de 50 millions d’années alors que les Himalayas sont considérés vieux de 10 millions d’années. 

En sanscrit, Kailas signifie “crystal lumineux”. Les hindous considèrent le Mt. Kailash et la montagne est considérée comme un lieu où de puissantes transformations peuvent survenir.  comme la demeure de Lord Shiva. Selon la légende, Shiva l’immortel a son trône tout en haut du

Pour les hindous, faire le pèlerinage au Kailash et avoir un “darshan” ( vision divine) de la demeure de Shiva permet de se libérer de l’ignorance et des perturbations.

Le Kailash est également sacré pour les Jaïns. Une des collines proches de Kailash est appelée Astapada et est l’endroit où Rishaba, le premier des vingt quatre Tirthankaras a atteint la libération.
Les adeptes Bön, la religion pré boudhiste du Tibet, appellent la montagne Tise et elle représente pour eux la demeure de la déesse du ciel, Sipaimen. 

Dans l’histoire tibétaine, le célèbre yogi Milarépa a « gagné » la montagne dans un combat contre le magicien Bön, Naro Bon-Chung. Selon la légende, la victoire de Milarépa a alors établi le bouddhisme comme la religion dominate au Tibet. En échange du Mt. Kailash, Milarépa donna aux Bönpos une colline proche nommée Bonri. 

Une centaine d’années plus tard, Gyalwa Gotsangpa a ouvert le khora autour du Kailash au public. Sur cette khora il fut guidé par des êtres « divins » y compris les dakinis et les vingt et une Tara qui apparurent sous la forme  de louves et d'une femelle Yak (Dri). Ces êtres lui montrèrent la route autour du Mt. Kailash ainsi que le chemin jusqu’à Dri Ra Phuk où il put méditer. 

La légende dit également que le Boudha, à l’aide de ses pouvoirs miraculeux, a visité le Mt. Kailash au 5ème siècle Av JC. L’histoire dit qu’un maître indien essayait de déplacer le Mt Kailash, le Bouddha est arrive avec les 500 Arhats et a enraciné la montagne à l’aide de 4 empreintes de ses pieds (nails). De nos jours nous pouvons voir ces empreintes dans la roche autour de la khora.

Le boudhisme s’est répandu à travers le Tibet via le Népal et l’Inde autour du 7ème siècle de notre ère, principalement grâce à Guru Rimpoche (Padmasambhava). 

Les boudhistes tibétains appellent la montagne Kang Rimpoche , le “joyau de la neige” et la considèrent comme le mandala du corps de Korlo Demchog et de sa consort, Dorje Pamo (Chakrasamvara et Vajra Yogini).
Les 3 montagnes qui s’élèvent à côté de la face nord du Kailash sont considérées comme étant les demeures de Manjoushri, Avalokiteshvara et Vajrapani respectivement. 

Circumanbulation: Marcher autour de la montagne, (dans le sens des aiguilles d’une montre pour les boudhistes et dans le sens contraire pour les Bönpos) est appelé khora ou Parikrama.
Normalement une khora prend 3 jours pour les occidentaux et les indiens.
Certains tibétains font la circumanbulation de 53km en une journée tandis que d’autres prennent 2 ou 3 semaines pour faire la khora en faisant des prosternations complètes sur tout le chemin (à peu près 25000 proternations). Il est dit qu’un pèlerin qui fait les 108 khoras autour de la montagne atteindra l’Eveil au moment de la mort.

Le Lac Manasarovar

La plupart des pèlerins indiens prendront un bain rituel dans le lac sacré Manasarovar. Le mot “manas” en sanscrit siginifie “esprit” ou “conscience”, donc le nom Manasarovar veut dire “Lac de la conscience et de l’Eveil” (cela siginife aussi “esprit de Brahma”). En tibétain, le lac est appelé Maphamyumtso.

De l’autre côté de Chiu Gompa, représentant les qualités inverses du Manasarovar se trouve le Rakshas Tal, le lac des demons ou la face somber des êtres.
Pour compléter leur pèlerinage, les tibétains se rendent également à Tirthapuri à 70 km du Kailash, endroit sacré de Vajra Yogini.

Un pèlerinage sur ces sites sacrés est la chose la plus importante  de toute une vie aussi bien pour les Tibétains que pour les Indiens, un voyage qu’ils espèrent faire au moins une fois dans leur vie.

Notes additionnelles sur les pèlerinages

Pour les Tibétains, le pèlerinage se réfère à un voyage allant de l’ignorance vers l’Eveil, d’un état auto centré centré sur soi et sur des préocupations matérialiste vers un plus grand sens de la relativité et de l’inter connexion de toute vie.

Le mot tibétain pour pèlerinage, neykhor, siginifie “ tourner autour d’un endroit sacré”, dans le sens où le but d’un pèlerinage tient moins à se rendre à un certain endroit qu’à transcender, grace à un voyage inspirant, les habitudes d’inattention qui empêchent notre conscience d’accéder à une réalité plus grande.

En se rendant sur ces sites sacrés, les Tibétains rentrent en contact vivant avec les icônes et les energies du Boudhisme tantrique.

Les neys, ou sites sacrés, à travers leurs caracteristiques géologiques et les histoires de transformation qui leur sont rattachées, rappellent constamment au pèlerin le pouvoir de liberation des pratiques tantriques bouddhistes.

A travers le temps, des « guides » de pèlerinage ont été écrits, donnant des instructions aux pèlerins qui visitent les sites sacrés et racontent leur histoire et leur signification.
Ces « guides », neyigs, ont dôtés le Tibet d’une géographie sacrée, d’une vision narrative de la manière dont le Monde est ordonné et transformé selon magie bouddhiste et la métaphysique.


Kelly, Thomas and Carroll Dunham and Ian Baker; Tibet: Reflections from the Wheel of Life; Abbeville Press; New York; 1993

Retrouvez tous nos albums photos sur la page facebook: https://fr-fr.facebook.com/Zambouling

haut de la page
Photos - Clic pour naviguer/agrandir

Lotus Flower